Dukes%20Bar%20-%20Stephanie%20Gulizia%20-%202019-07-02%20080_edited.jpg
 

DETRUIS-MOI

Joli cœur détruis-moi, aujourd'hui je n’ai plus peur
Dans le froid et la lenteur de ta voix
Une lueur non pas d’espoir mais bien d'un truc massacreur Qui te plonge dans l'effroi, qui fait faner toutes les fleurs De ton jardin arrosé de mes mensonges
Et ton parfum névrosé aux effluves si étrange
Je t’écœure, je le sais, ne m’appelles plus mon ange
Et ton cœur saigne à peine, putain ça me dérange

Je me donne tant de mal pour te faire ce mal,
Je m’étonne de ne pas recevoir en plein dans le crâne
Tes ongles rouges luisant d’une passion sanglante,
Guidé d’une foule de doutes, une espèce de faux semblant

Je suis une sortie de route, tu es la voiture folle
Guidée d’une foule de doute, t'es plus qu’un accident de bagnole

T’es plus qu’un accident de bagnole...

Il faut que je m'en débarrasse,

où vais-je laisser son corps

Parfois aimer nous terrasse ou nous laisse en désaccord
Il y a quand tu m’embrasses, traversant mon corps,
Un parfait feu de glace qui me brûle encore, encore

Que nous restera-t-il une fois la passion estompée,

Le cadavre puéril de cette histoire inachevé
Moi l'être indociles que personne ne peut posséder,

Il semblerait finalement que tu m’aies obsédée.

 

TORNADE 

Refrain
J’ai essayé de ne me pas me prendre la tête mais en vain

Les deux mains sur le crâne froid à 5 heures du matin
Ça m’atteint un peu trop,

ça m’atteint un peu trop

J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre
J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre
Ça m’atteint un peu trop,

Ça m’atteint un peu trop

Couplet
Un jour on cesse d’être enfant mais jamais d’être adulte
Personne ne fait des parents, avec l’âge je capitule
Je capte plus comment j’ai géré ces tumultes
Faire semblant d’aller bien était sans doute la bonne formule
Mon petit corps à enfoui tellement de douleur

Qu’aujourd’hui encoreje fuis
La boîte de pandore n’est pas qu’un leurre,

À ma naissance certainement que j’ai dû l’ouvrir
Je sais pas ce que c’est moi,

de manger en famille ou de ne pas pleurer des nuits entière
Pendant que le tiers monde souffre de famine,

Je n’ai fait que frôler l’anorexie écœurer par ma mère
Et me voilà devenue boulimique relationnel pour combler le vide qu’à laissé mon père
De trop plein, à trop vide,

Le sang dans mes veines s’arrêtait pour memettre six pieds sous terre

Refrain
J’ai essayé de ne me pas me prendre la tête mais en vain

Les deux mains sur le crâne froid à 5 heures du matin
Ça m’atteint un peu trop,

Ça m’atteint un peu trop

J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre
J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre
Ça m’atteint un peu trop,

ça m’atteint un peu trop

Couplet
Je suis la tornade aux penchants destructeurs,

Je suis dans la tourmente
Sur la terre en visiteur mais qu’est-ce que je fou ici hein ?
Question récurrente
J’allume une clope en bas du bloc,

Je suis au bord de la rivière
D’une allure folle, d’un coup je bloque, je me remémore hier
Je suis à vif dans mon rôle de fille,

enfant du désir je ne crois pas

C’est pas ca être une famille sinon c’est sûr, tu aurais gardé papa

Grandis sans repère, je n’écoutais que Sniper
Isolante, un peu vulgaire, la colère guidait mes peurs
Mais peut-être aurais-je été plus faible, si les anges ne m’avaient pas prêtés mains fortes
Je n’crois qu’en moi et l’univers, le ciel est ma religion
Si l’union fait la force alors dites-moi qui fait l’union ?
On était cinq divisé, entre nos soupirs, nos sourires,

Je crois qu’on était bien mais je n’en ai aucuns souvenirs

Refrain
J’ai essayé de ne me pas me prendre la tête mais en vain

Les deux mains sur le crâne froid à 5 heures du matin
Ça m’atteint un peu trop,

Ça m’atteint un peu trop

J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre
J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre
Ça m’atteint un peu trop, ça m’atteint un peu trop

J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre J’hésite à m’allumer ou à m’éteindre
Ça m’atteint un peu trop, ça m’atteint ...

 

NE ME PARLEZ PLUS D'ELLE

Couplet

C’est arrivé comme ça,

Un matin je ne voulais plus que tu sois ma reine 

J’aurais du t’achever un peu plus pour que jamais tu ne reviennes 

J’en ai connu des folles, tu les a toute devancée 

J’en ai connu des connes, cette fois c’est moi qui l’ai été 

Été torride sous la chaleur de tes nerfs 

Il aura fallu ma froideur et ta jalousie pour que ça dégénère 

Passion parfaite avant le poison et la défaite 

Putain de cause à effet, hein putain de cause à effet 

J’ai le cœur toxique et de la fumée dans les yeux 

Les poumons qui brule sous ta cage thoracique depuis que j’ai mis le feu 

Et tes soirées arrosées n’y laisseront que des cendres 

J’ai mille raisons de te détester, l’amour qui reste me transcende 

S’enduire de regret nous rends grave, beaucoup trop grave 

Nos deux corps en fusion c’était posséder le graal 

Mais t’es paranoïaque et possédée, la reine des drames  

J’entends la porte qui claque encore, et c’est moi qu’on blâme ? 

Refrain

Ne me parlez plus d’elle, non, ne m’en parlez plus 

Encore pareil, le lit vide, j’efface ce en quoi j’ai cru 

Ne m’en parlez pas, je ne veux pas savoir non 

J’efface son sourire de ma mémoire et j’oublie son nom 

Alors ne m’en parlez plus non

Ne m’en parlez plus

Ne me parlez plus d’elle  


Couplet

Plus personne n’habitera ton cœur, 

je l’ai briser trop fort 

J’étais un bout de toi, ton âme sœur

ta flamme jumelle, ta métaphore,

Mais t’as foiré, foiré, foiré en toi j’avais mis tout mes espoirs 

J’allais rester pour la première fois et 

J’étais le connard que tu voulais, 

celle qui t’aimais

Pour une vie entière

Entre aujourd’hui et hier, 

Celle qui te hais 

C’est qui ce mec ? J’ai vu par dessus ton épaule 

Réponds c’est qui ce mec,

À tout moment je perds le contrôle 

Trop de cachoteries, Même quand on chahutait 

Des mots doux, des flatteries,

Offert pas des autres qui me convoitaient 

Ta voix d’un coup m’insupporte

Enfin le miel m’écœure 

Tu paniques, tu veux du réconfort 

Quand moi je jouais les moqueurs 

Tu détestes mon sarcasme, Autant que t’aimes mes lèvres 

Je t’attrape en plein vacarme et je te fais taire la seconde d’après 

J’ai choisis la plus jolie fille dans la foule ce soir

Sous tes yeux, Je l’invite à boire un verre j’espère que tu me vois 

C’est juste pour te narguer, elle n’était pas si importante 

C’était soit ça soit je te flinguais,

Ma je suis le gun, ma jolie tu es la tempe 

Refrain

Ne me parlez plus d’elle, non, ne m’en parlez plus 

Encore pareil, le lit vide, j’efface ce en quoi j’ai cru 

Ne m’en parlez pas, je ne veux pas savoir non 

J’efface son sourire de ma mémoire et j’oublie son nom 

Alors ne m’en parlez plus non

Ne m’en parlez plus

 

VIBRER ET VIVRE 


Couplet

J’ai arrêté d’avoir des rêves quand j’ai fait le choix d’avoir des projets

Leurs conseils sont toujours les mêmes

J’ai peur de vivre une vie faite d’ennui, métro boulot dodo je connais

Cette routine m’a mené à la folie

Des sacrifices j’en ai fait par dizaine, me contenter de peu

Renoncer à ce que j’aime, serrer les dents, fermer les yeux 

Oui je prends des risques, aujourd’hui je n’ai plus rien

Et en ayant plus rien je n’ai jamais été aussi riche

J’ai dit au revoir à mes envies, écouter que mes besoins,

Parfois le frigo vide j’ai aussi serrer les poings

J’ai connu le froid, la solitude, le manque, la peur

Me sentir à l’étroit, les pensées qui tournent à mille à l’heure 

Je passe mon temps à courir, je fais jamais de pause

Une carrière à accomplir et mes discours de prose

Vivement la vie de gloire, réveil en sursaut, j’en dors plus la nuit

Pressée d’écrire l’histoire, de faire le grand saut dans le vide


Refrain 

Sauter dans le vide, vibrer et vivre x2

Je veux faire les choses en grand, je suis enfin prête x2

Pour sauter dans le vide, vibrer et vivre, 

Vibrer et vivre 


Couplet

Égarée dans la foule, je cherche encore parfois ma place

Je ne refoule plus mes sentiments, aujourd’hui j’y fais face

Donc on est en face, en est en phase, enfant de glace, très peu loquace

Enfermée dans une case, très peu pour moi, soit je m’enfuis soit je passe

Passion envoutante m’emmènera,

À la vie de gloire

Heureusement j’en ai fait qu’à ma tête, têtue je connais que l’instant

T’es-tu dis que tu commettrais des erreurs à de point

Hein steph, les faux pas te mènent exactement où tu dois être

Différente de vous je marche de travers

Traverser les critiques, les regards, les désaccords en nombre

Je devrais porter des robes comme les autres filles, avoir les cheveux longs

Je suis femme, je suis virile

Je suis homme, je suis fragile

Moi je ne tombe pas, je rebondis

Je suis la douceur, je suis la folie 


Refrain 

Sauter dans le vide, vibrer et vivre x2

Je veux faire les choses en grand, je suis enfin prête x2

Pour sauter dans le vide, vibrer et vivre, 

Vibrer et vivre 

 

©2020 par silance. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now